Se renseigner

Un minutieux travail de terrain est nécessaire pour connaître le marché actuel, établir des contacts fructueux avec les entreprises et les réseaux qui peuvent être utiles à votre recherche, et pour s’informer des opportunités.

  • Rechercher efficacement c’est exploiter toutes les pistes : Malgré le chômage, des secteurs recrutent, et notamment des femmes dans des domaines et des entreprises où elles sont encore minoritaires. Dans un souci de politique de mixité, certaines entreprises privilégient les candidatures féminines et sont prêtes à recruter des femmes peu ou moyennement diplômées afin de les former. S’informer sur les secteurs d’activités et les métiers, notamment ceux qui recrutent, est une étape importante qui vous permettra de préciser votre projet et pourquoi pas d’évoluer sur des idées reçues vis-à-vis de certains secteurs.
  • Exploitez à fond Internet : Consultez les sites utiles et mettez en ligne votre CV : vous pouvez le faire soit en laissant votre CV sur les sites d’entreprises ou les sites spécialisés dans le recrutement. En général ces sites ont minimisé le temps d’inscription ; c’est donc une procédure rapide qui ne prend que quelques minutes. Mettre son CV en ligne, c’est se rendre visible auprès d’un maximum de recruteurs potentiels. Actualisez régulièrement votre CV : modifiez un point tous les 10 jours afin qu’il apparaisse plus souvent dans les moteurs de recherche. Restez également vigilante sur votre formulation : utiliser des mots précis, que tout le monde comprend, et choisissez des mots clés sur votre métier afin d’optimiser le référencement de votre CV. Enfin, restez classique pour la photo ou la forme de votre CV et évitez le CV vidéo qui nécessite une bonne maîtrise de la communication.
  • Utilisez TWITTER pour trouver un emploi : Twitter fait désormais partie des outils utilisés par les recruteurs, donc si vous êtes férue de nouvelles technologies, faites partie des premières recrutées via Twitter ! C’est un outil simple et complémentaire des autres outils, CV sur internet, réseaux sociaux etc. Le seul inconvénient est que votre texte de présentation doit tenir en 140 caractères qui correspond à la taille maximale d’un message sur twitter.
  • Ciblez les entreprises « women friendly » qui aiment les femmes : On peut dire que certaines entreprises sont plus respectueuses que d’autres des femmes en général, de la loi et de l’égalité professionnelle en particulier. Ces entreprises « women friendly » garantissent l’égalité professionnelle à ses salariés à tous les niveaux et facilitent la conciliation vie professionnelle - vie familiale. Une entreprise qui aime les femmes : - finance des places en crèche, des services de conciergerie pour la vie courante - offre une aide financière pour les nouveaux salariés-parents - met en place le congé de paternité, le congé parental pour enfants malades - aménage une flexibilité d’horaires le jour de la rentrée scolaire par exemple - se soucie de votre évolution dans l’entreprise - vous paie comme votre collègue masculin à compétence égale - vous donne une marge de manoeuvre et prend en compte votre avis Les entreprises aujourd’hui communiquent sur leur politique sociale, sur l’obtention d’un label, d’un Prix. Internet vous permettra d’accéder à ces informations précieuses. La presse économique peut être aussi très utile car régulièrement apparaissent des dossiers sur les entreprises où il fait bon travailler « great place to work » en raison de leur engagement social, de leur politique RH.

 

Nos conseils

Si vous revenez sur le marché du travail après un long congé de maternité, une perte d’emploi de longue durée, une interruption pour raisons personnelles, préparez-vous à affronter un certain nombre de problèmes endogènes et exogènes : mode de garde de vos enfants, gestion du temps et organisation de votre vie, doute voire perte de confiance en soi, sentiment d’isolement, perte de repère vis-à-vis du milieu professionnel. C’est pourquoi nous conseillons toujours aux femmes en congé de longue durée de garder des contacts réguliers avec leur milieu professionnel et de préparer leur retour. Il n’est pas aisé d’expliquer un long congé sabbatique ou tout simplement une période prolongée de chômage. Cette interruption peut être mal ressentie par un recruteur potentiel.

Il est important d’expliquer cette phase dans votre parcours sans la cacher ! mais en mesurant l’impact sur votre interlocuteur. Soyez positive et valorisez cette période (de congé ou de chômage) en terme de compétences, de réflexion, de maturité. Par ailleurs il faut savoir expliquer sereinement les raisons liées à votre licenciement ou votre démission si vous êtes concernée par cette situation. Le regard extérieur d’un conseiller professionnel du recrutement vous rassurera et facilitera vos futurs entretiens et contacts. C’est pourquoi nous vous conseillons vivement de vous renseigner auprès de votre ville afin de rencontrer des réseaux et des conseillers qui vous aideront à préparer un argumentaire adapté dans le cadre de votre retour à l’emploi.


haut de page