Isabelle Collignon

Responsable diversité et handicap, direction des ressources humaines, groupe Crédit Agricole SA

L’accompagnement de la parentalité a toujours été l’un des fers de lance de la politique sociale du Crédit Agricole. Expliquez-nous…

Nous accompagnons la maternité – et la paternité grâce à des dispositifs favorables : prolongement de congé, compensation de différentiel de rémunération… L’accès à la communication interne du groupe, pendant la maternité, empêche la rupture avec l’entreprise, et des entretiens de gestion de carrière, avant et après le retour, facilitent ce dernier. Quant à la garde des enfants, deux entreprises du groupe (dont LCL) ont une crèche d’entreprise dédiée et nous avons adhéré en 2010 au Club Crèche et Entreprises qui offre une solution intelligente aux employé/ es des agences et sociétés plus petites.

Crédit Agricole S.A. est co-fondateur du programme Eve, un programme de réflexion sur le leadership au féminin. Pourquoi ?

Le programme Eve, dont le séminaire de décembre 2010 s’intitulait « Oser être soi pour pouvoir agir », propose aux femmes un temps de réflexion, centré sur le développement personnel des femmes, leur représentation de la répartition des rôles, leur manière de se positionner dans le leadership… Il lance une réflexion profonde. La démarche de la loi Copé-Zimmermann est intéressante mais ne suffit pas : ce n’est pas parce qu’on aura 40 % de femmes dans les conseils d’administration qu’il y en aura autant parmi nos comités de direction. Il faut d’autres actions, de fond, sur la politique d’évolution professionnelle, sur le leadership au féminin, et nous y travaillons.

En quoi votre implication peut-elle servir le consommateur ?

En France, en 2009, nous avions 58 % de femmes dans l’effectif (40 000 personnes chez CA SA). Et 16 % de femmes dans les cercles managériaux. Pour faire progresser ce chiffre, il faut que nous réussissions à développer et à garder nos talents féminins aussi bien que nos talents masculins ! Sans en faire un objectif marketing, nous cherchons par exemple à ce que nos produits soient conçus par des hommes et des femmes. Au final, ces actions débouchent sur un meilleur service auprès de nos clients, car dans notre métier, la banque de proximité, il est crucial de refléter la diversité de nos clients.


haut de page