Laurent Depond

Directeur de la diversité, groupe France telecom-Orange

Shadowing, e-learning, ambassadrices des sciences, vous avez aussi inventé un « jeu » pour faire progresser l’égalité F/H. Pourquoi cette approche plurielle ?

Après avoir fait évoluer nos règles RH, pour faire progresser l’égalité entre femmes et hommes le plus important est aujourd’hui d’agir sur les stéréotypes et les biais décisionnels. Il faut donc travailler sur les représentations et, pour ce faire, utiliser des moyens divers et complémentaires pour sensibiliser chacun. Nos initiatives auprès des lycéennes visent à lutter contre leur représentation des métiers scientifiques et techniques pour leur donner envie d’y faire carrière. Notre jeu en ligne sur la diversité consiste quant à lui à faire percevoir sans stigmatiser les stéréotypes de genre et les erreurs d’appréciation dont nous sommes tous potentiellement responsables et à mettre en évidence les bénéfices de la diversité pour les organisations.

Selon Orange, quels sont les avantages du management par une équipe mixte ?

Une équipe mixte bénéficie d’une complémentarité des modes de décision, d’une prise en compte plus large des enjeux de celles-ci avec une meilleure analyse des risques et une créativité plus élevée. Par ailleurs, comme nous l’avons constaté à de nombreuses reprises chez Orange, l’ambiance et le style de management des équipes où les deux genres sont suffisamment représentés sont différents de ceux des équipes « mono genre » ; les défauts et les qualités prêtés à chacun s’estompent pour aboutir à un fonctionnement plus « souple », plus professionnel, donc plus performant.

En participant au livre « Patrons Papas », votre Directeur Général, Stéphane Richard souligne publiquement que « la vie professionnelle n’est pas la seule composante de la vie d’un homme ». Concrètement comment Orange fait avancer la cause des hommes « paternants » en France ?

Il s’agit tout d’abord d’être exemplaire en proposant à l’ensemble de nos salariés femmes et hommes des conditions favorables à l’équilibre entre vie familiale et vie professionnelle. Chaque homme salarié du Groupe doit pouvoir bénéficier de congés pour enfants malades, d’horaires aménagés pour la rentrée scolaire ou encore se voir accorder un congé parental, sans que cela soit uniquement réservé aux mères. C’est une question d’égalité pour les pères et un moyen d’agir sur la répartition des tâches familiales qui défavorisent souvent les femmes. Ensuite, il faut agir sur les représentations dans nos communications tant internes qu’externes pour présenter des figures de pères épanouis et très investis dans le partage des responsabilités parentales.


haut de page